Livres de Luc Braeuer

 

 

 

 

 

BON DE COMMANDE EN FIN DE PAGE

 

Saint-Nazaire 1939-1940 (152 pages) 25 €

Que se passe-t-il dans la région de Saint-Nazaire de septembre 1939 à décembre 1940 ? Comment se déroule l’accueil des évacués d’office après la déclaration de guerre ? Quel est le dispositif de défense mis en place par l’armée française dans la région, tant sur nos côtes qu’à l’intérieur des terres ? Comment s’organise le débarquement des troupes et du matériel du Corps Expéditionnaire Britannique ? Quelle procédures de sécurité les bateaux de transport et de pêche doivent-ils respecter ? Quelles mesures sont prises pour protéger les chantiers et les usines de la région travaillant pour la Défense Nationale. Comment s’organisent les communes face à l’afflux de réfugiés à partir de mai 1940 ?

Quelle est la solution envisagée pour défendre plus efficacement la région en juin 1940 ? Sera-t-elle un maillon du « réduit breton » ? Comment réagit l’état-major français à Saint-Nazaire face aux premières actions ennemies ? Dans quelles conditions se passe le ré-embarquement britannique et surtout le terrible naufrage du transport de troupes Lancastria ? Quelles initiatives vont-elles permettre au cuirassé Jean-Bart de quitter Saint-Nazaire juste à temps ? Les bâtiments de guerre en construction dans les chantiers et les dizaines de bâtiments de commerce qui sont venus décharger leur cargaison échapperont-ils aux Allemands ? La bataille terrestre pour Saint-Nazaire aura-t-elle lieu ? D’où viennent plusieurs milliers de soldats polonais qui affluent sur le port après le départ des Britanniques et quel sera leur destin ? Comment se passe l’arrivée des Allemands dans la région ?

En combien de temps le port de Saint-Nazaire devient-il opérationnel pour la marine allemande et quels bateaux viennent y faire escale ? Quelle est la première unité de l’armée de terre allemande à occuper le secteur et d’où vient-t-elle ? Comment l’administration française est-elle mise à l’heure allemande ? Quelles restrictions vont devoir subir les civils français ? Les ouvriers des chantiers navals vont-ils pouvoir continuer à travailler ? D’où vient la délégation de sous-mariniers qui inspecte le port en septembre 1940 ? Quel est le bilan de la 7e flottille de U-Boote depuis l’entrée en guerre ? Comment les Britanniques réagissent-ils à l’installation de la marine allemande à Saint-Nazaire ?

C’est à toutes ces questions que ce livre, illustré par plus de 300 photos et cartes et contenant essentiellement des informations inédites dont de nombreux témoignages, va tenter de répondre…

 

Préface du Général de Corps d'Armée Alain Bizard, né à Saint-Nazaire en 1925. Aspirant sur le front de la Poche en 1944. Grand Croix de la Légion d'Honneur et de l'Ordre National du Mérite. Blessé à 3 reprises, 18 citations dont sept à l'ordre de l'Armée.

 

Guide Souvenir - La Base de sous-marins de Lorient (64 pages) 10 €

Pendant la seconde guerre mondiale, la marine allemande va édifier cinq bases de sous-marins sur le littoral atlantique français à Brest, Lorient, Saint-Nazaire, La Pallice et Bordeaux. Ces 5 bases auront en 1943 la capacité de mettre 98 U-Boote à l'abri, dont 30 pour le seul port de Lorient. Etant à l'époque de la guerre la principale base utilisée par les sous-marins allemands dont 203 viendront y faire une escale, c'est là que les plus immenses chantiers de protection des U-Boote ont vu le jour.

Ce guide, illustré par plus de 100 photos et plans, vous propose de découvrir en détails la construction et le fonctionnement de ces gigantesques bases de sous-marins à Lorient. Vous connaîtrez aussi les tentatives alliées de les détruire et les actions effectuées par la Résistance française de l'arsenal. Vous découvrirez les projets étonnants qui n'ont pu être réalisés et le rôle des bases durant la Poche de Lorient. Ce guide vous expliquera enfin leur réutilisation par la marine française pendant cinquante années et leur reconversion actuelle dans un but pacifique...

Un guide indispensable à tous les passionnés de la Bataille de l’Atlantique, des sous-marins, des fortifications ou de l’histoire du port de Lorient.

 

Guide souvenir : la base sous-marine de Saint-Nazaire (64 pages) 10 €

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Saint-Nazaire fait partie des cinq ports français choisis par les Allemands sur le littoral atlantique pour devenir port d’attache de leurs sous-marins. Afin de mettre ces U-Boote à l’abri en retour de mission, un gigantesque bunker va être construit en plein milieu du port : la base sous-marine. Comment va-t-elle être construite, en combien de temps et par qui ? Comment fonctionne-t-elle et quelles sont ses défenses ? Quels types de sous-marins vont venir s’y faire réparer ? Quelles actions vont être menées par les Alliés pour essayer de l'empêcher de fonctionner ? C’est ce que vous pourrez découvrir dans ce guide pratique illustré par 200 photos, documents et plans.

 

U-Boote ! Brest 1940-1942, la tanière des 1ère et 9e flottilles (168 pages) 29 €

D'août 1940 à septembre 1944, le port de Brest a reçu 134 différents U-Boote, ainsi que 2 sous-marins italiens et 1 japonais. Au plus fort de la bataille en mars 43, ils seront jusqu'à 26 à y séjourner en même temps. Ces U-Boote ont participé à toutes les campagnes de l'arme sous-marine allemande, du Nord au Sud de l'Atlantique jusqu'aux côtes américaines, dans la mer des Caraïbes et devant les côtes du Brésil alors que d'autres étaient préparés à Brest pour rejoindre la Méditerranée... C'est dans ce point d’appui des U-Boote situé le plus près de l'Angleterre, qu'à partir de mai 1943 plusieurs sous-marins ont été transformés en pièges à avion en étant équipés de plateformes supplémentaires pour recevoir des canons de DCA ; ils devaient essayer de lutter contre l'aviation alliée sans cesse renforcée et plus efficace... C'est à partir de ce port situé aux frontières de la Manche que 15 autres, dont la moitié équipée du schnorchel, furent chargés le 6 juin 1944 de mener l'attaque contre la flotte de débarquement alliée. L'un d'entre eux, recouvert d'une matière caoutchouteuse pour éviter les repérages, réussira même temporairement à échapper aux escorteurs alliés dans la Manche après ses torpillages... La quasi-totalité de ces  sous-marins passés à Brest ont été détruits en mission de combat, souvent avec tout leur équipage.

Ce premier tome, couvrant la période de juin 1940 à décembre 1942, vous fera découvrir l'évacuation du port par la marine française. Il vous détaillera l’installation de la marine allemande à Brest et les deux premières années de présence des U-Boote dans ce port ainsi que les grandes étapes de la Bataille de l’Atlantique à laquelle ils participèrent. Les sous-marins qui font escale à Brest sont présentés par tableaux mensuels selon leur type, leur flottille, leur commandant ainsi que leur date de mise en service. Vous connaîtrez la vie des équipages à terre lors des réparations de leur bâtiment et les actions aériennes menées par les Britanniques contre le port de Brest. Cet ouvrage est illustré par 450 photos d’époque exceptionnelles très précisément légendées, un cahier couleur et par 10 cartes et plans. Un livre indispensable pour tous les passionnés de la Bataille de l’Atlantique, des sous-marins ou de l’histoire du port de Brest.

 

U-Boote ! Lorient - Juin 40 – Juin 41, le premier « âge d’or » (168 pages) 28 €

En à peine plus de quatre années, du 7 juillet 1940 au 9 septembre 1944, le port de Lorient a vu passer 203 différents U-Boote ainsi que deux sous-marins japonais. Jusqu’à 27 y ont fait escale en même temps fin mars – début avril 1943. Ce port fut incontestablement la plus importante base de sous-marins allemands de la seconde guerre mondiale. De Lorient, la plupart des U-Boote sont partis chasser dans l’Atlantique jusqu’aux côtes américaines, des eaux brésiliennes jusque dans le fleuve St-Laurent au Canada. D’autres se sont retrouvés bloqués dans la nasse de la Méditerranée tandis que certains ont traversé l’Océan Indien pour rejoindre l’Extrême Orient. Plusieurs d’entre eux ont mené des missions spéciales pour déposer des agents secrets en Irlande, sur les côtes d’Afrique ou des Etats-Unis… la plupart ont été coulés au combat avec tout leur équipage, parfois dans le Golfe de Gascogne juste après avoir quitté Lorient... L’un des derniers passés par ce port, le U-853, sera coulé le 6 mai 1945 juste devant New York, tandis que le U-530 ne se rendra qu’une fois arrivé en Argentine le 10 juillet 1945 !   

Ce premier tome, couvrant la période de juin 1940 à juin 1941, vous fera découvrir l'évacuation du port par la marine française et son combat pour l'honneur. Il vous détaillera l’installation de la marine allemande à Lorient et la première année de présence des U-Boote dans ce port ainsi que les grandes étapes de la Bataille de l’Atlantique à laquelle ils participèrent. Les sous-marins qui font escale à Lorient sont présentés par tableaux mensuels selon leur type, leur flottille, leur commandant ainsi que leur date de mise en service. Vous connaîtrez la vie des équipages à terre lors des réparations de leur bâtiment et les actions navales et aériennes menées par les Britanniques sur le port de Lorient. Cet ouvrage est illustré par 500 exceptionnelles photos d’époque très précisément légendées et par 10 cartes et plans. Un livre indispensable à tous les passionnés de la Bataille de l’Atlantique, des sous-marins ou de l’histoire du port de Lorient.

 

U-Boote ! Lorient – Juillet 41 – Juillet 42, cap sur les côtes américaines (168 pages) 29 €

Ce livre va vous faire découvrir l'histoire des 78 sous-marins allemands passés par le port de Lorient de juillet 41 à juillet 42. Il vous expliquera les grandes phases de la Bataille de l'Atlantique auxquelles ils furent liés et particulièrement l'attaque surprise du trafic marchand sur les côtes américaines. Il vous détaillera les actions alliées contre le port de Lorient et leur système de défense contre l'arme sous-marine allemande. Cet ouvrage est ponctué de plusieurs témoignages inédits de sous-mariniers sur la vie à terre à Lorient lors de leur arrivée ou de leur départ en mission. Il vous fera connaître deux missions spéciales de débarquement d'agents et de saboteurs à partir de sous-marins partis de Lorient à destination du Canada et des Etats-Unis... Cet ouvrage est illustré par plus de 400 photos d’époque exceptionnelles très précisément légendées et par 10 cartes et plans. Un cahier couleur permet de découvrir des vestiges, des documents et des souvenirs relatifs à la présence des U-Boote à Lorient. Un livre indispensable à tous les passionnés de la Bataille de l’Atlantique, des sous-marins ou de l’histoire du port de Lorient.

 

U-Boote ! Lorient – Août 42 – Août 43, combats sur tous les océans (168 pages) 29 €

Cet ouvrage, qui vous fera découvrir le destin des 92 sous-marins allemands passés par Lorient  d’août 1942 à août 1943, est ponctué de 15 témoignages inédits de sous-mariniers sur la vie à terre lors de leur arrivée ou de leur départ en mission. Il vous racontera les causes de la venue d’un sous-marin japonais à Lorient en août 1942. Vous découvrirez que jusqu’en octobre, les sous-marins de type IX partis de ce port vers des océans lointains jusqu’au Cap, arrivaient à couler trois fois plus de bateaux que tous ceux qui attaquaient en masse les convois dans l’Atlantique Nord ! Vous connaîtrez les détails des 2 U-Boote coulés par une mine devant Lorient, puis les résultats des sous-marins allemands face au débarquement allié en Afrique du Nord en novembre 1942. Cet ouvrage vous détaillera les terribles effets des bombardements massifs sur la base et la ville durant les mois suivants. Il vous fera connaître les progrès alliés en matière de techniques et d’armement qui ont mené les U-Boote à abandonner l’Atlantique Nord à la fin mai 1943, puis l’offensive alliée visant à détruire les sous-marins allemands en transit dans le Golfe de Gascogne. Vous suivrez les missions spéciales du U-66 pour débarquer un agent français sur les côtes d’Afrique et celle du U-536 devant récupérer des sous-mariniers évadés du Canada, et enfin l’envoi de sous-marins de Lorient en direction de l’Océan Indien … Ce livre est illustré par plus de 500 photos d’époque exceptionnelles très précisément légendées et par 12 cartes et plans. Un cahier couleur permet de découvrir des vestiges, des documents et des souvenirs relatifs à la présence des U-Boote à Lorient.

 

U-Boote Lorient t4 couv0001

U-Boote ! Lorient – Septembre 43 – Mai 45, dernières missions jusqu'à la Libération (168 pages) 29 €

Ce 4e et dernier tome sur l’histoire des sous-marins allemands à Lorient vous détaillera leurs dernières missions à partir de septembre 1943 vers le Brésil, les Caraïbes, les côtes africaines et surtout l’Océan Indien, où ils obtiennent leurs principaux résultats malgré quelques difficultés d’entente avec leurs hôtes japonais... Vous connaîtrez l’efficacité relative de leurs dernières innovations technologiques : détecteur de radar, torpilles acoustiques contre les escorteurs puis schnorchel, ainsi que les sabotages toujours plus importants effectués par la Résistance française pour gêner leurs capacités de réparation. Trois missions « spéciales » menées par des sous-marins de la 10e Flottille seront aussi détaillées : la mise en place d’une station météo sur les côtes du Labrador et les derniers projets de débarquement d’agents sur les côtes américaines… Vous découvrirez aussi l’arrivée du sous-marin japonais I-29 et l’attente de l’I-52 pour lequel des caisses de matériel hautement stratégique avaient été apportées à Lorient. Vous pourrez suivre la réaction des sous-marins face au Débarquement suivie de l’évacuation de la base, puis le rôle de Kéroman pendant le siège de la Poche de Lorient. Le destin de ces sous-marins réfugiés en Norvège sera également évoqué. Enfin vous découvrirez l’évolution de la base de sous-marins récupérée par la Marine Nationale pour cinquante années, jusqu’à sa reconversion pacifique et touristique.

 

Ce livre, ponctué de témoignages, est illustré par 500 exceptionnelles photos d’époque très précisément légendées et présentées chronologiquement, ainsi que par des cartes et plans. Un cahier permet de découvrir des vestiges, des documents et des souvenirs relatifs à la présence des U-Boote à Lorient. Un livre indispensable à tous les passionnés de la Bataille de l’Atlantique, des sous-marins ou de l’histoire du port de Lorient.

 

Forteresse Saint-Nazaire (192 pages) 29 €

 

Juin 1940, les Allemands envahissent la France et prennent possession de ses ports sur l’Atlantique. La marine allemande, la Kriegsmarine, investit aussitôt le port de Saint-Nazaire. Qui va être envoyé pour diriger toutes les unités de marine qui vont s’installer progressivement dans la région ? Quelle unité va être chargée d’installer et de tester leur matériel ? 

A quel endroit vont être implantées les batteries côtières et comment vont-elles être organisées ? Quel sera leur rôle face au raid des Anglais de mars 1942 puis au moment de la Poche de Saint-Nazaire ? Pourquoi la ville de Saint-Nazaire va-t-elle être surnommée « Flak City » par les Américains ? Comment fonctionnent les batteries de DCA allemandes et où vont-elles être installées ? Avec quels types d’avions les Alliés vont-ils bombarder le port de Saint-Nazaire ? Combien vont-ils en perdre lors de leurs opérations contre la ville ? Quelles nouvelles missions vont être données à la DCA allemande après le 15 août 1944 ? Que reste-t-il aujourd’hui à voir de ces anciennes batteries de marine ?

Pourquoi des bâtiments de surface de la Kriegsmarine vont-ils être envoyés à Saint-Nazaire ? Quel sera leur rôle, notamment face à l’attaque des Anglais ? Pourquoi les avions anglais vont-ils plusieurs fois par mois survoler la rade de Saint-Nazaire ? Quelle sera la réponse allemande à ces opérations ? Où les Allemands décideront-ils de stocker leurs mines à l’abri ? Comment la quasi totalité des navires allemands stationnés dans la région seront-t-ils détruits en août 1944 ? Que deviendront les équipages des bâtiments bloqués dans le port après l’encerclement de la région par les Alliés ? Comment la Kriegsmarine pourra-t-elle communiquer avec les états-majors lointains ? Quelle sera la vie quotidienne de ces marins allemands dans la région ? En mai 1945 que signifiera pour la Marine Nationale française le nom de code « Opération Eclipse » ?

Autant de questions auxquelles ce livre, illustré par 350 photos et plans, ponctué de 30 témoignages d’époque, va tenter de répondre…

 

Chars Résistance

 Les chars de la Résistance (56 pages) 10 €

 

Découvrez l'étonnante histoire d'une unité française de la Résistance qui a
combattu avec des automitrailleuses, des semi-chenillés, des canons d'assaut et
des chars sur le front de la Poche de Saint-Nazaire, d'août 1944 jusqu'en mai
1945. Les résistants bretons qui en formaient le noyau ont été aidés par
d'autres venus de Normandie pour constituer l'unique unité FFI de la Seconde
Guerre mondiale ! Un ouvrage ponctué de témoignages d'époque richement illustré
par 100 photos.

 

Ouvrage de 56 pages tout couleur

120 photos, documents et plans

Format 15 x 21

PRIX : 10 €

 

Préface du capitaine Henri Boucard, commandant en second de l'unité. Croix de Guerre 39/40, médaille de résistance polonaise en France, Croix du Combattant Volontaire de la Résistance.

 

Couv-les-échanges

Les incroyables échanges (88 pages) 15 €

 

 Grâce à l'action courageuse du responsable de la Croix Rouge Américaine Andrew Hogdges, qui a traversé 15 fois les lignes allemandes des Poches de Lorient et de Saint-Nazaire, 149 prisonniers alliés vont retrouver la liberté pendant l'hiver 1944. Ces échanges de combattants
négociés localement entre les autorités allemandes et américaines sont un
évènement unique de la Seconde Guerre mondiale. De longues recherches ont été
nécessaires pour retrouver les témoins de cette aventure. Vingt Américains,
Britanniques et Français vous font partager leurs émouvants souvenirs : récits
sur leur captivité, leurs tentatives d'évasion, leurs espoirs et leur joie
lorsqu'ils apprennent leur future libération. Les rapports de ces prisonniers
fantassins, tankistes, aviateurs et membres des forces spéciales apportent
également un éclairage inédit sur les conditions de vie et l'organisation de
ces Poches de l'Atlantique. Des photographies prises aujourd'hui sur les lieux
de ces événements, du Magouer à Etel, des îles de Houat et de Groix jusqu'à
Pornic, complètent cette exceptionnelle histoire humaine. Un ouvrage illustré
par 130 photos, plans et documents.

 

Préface de Hobart Grooms, Colonel (e.r.) du Corps des Marines des Etats-Unis

 

L’incroyable histoire de la Poche de Saint-Nazaire (160 pages) 29 €

Découvrez une page importante de notre histoire locale : pour la première fois une étude complète sur tous les aspects de la « Poche de Saint-Nazaire » entre sa formation en août 1944 et sa libération le 11 mai 1945. Un ouvrage agrémenté de 340 photos et documents d’époque. Ce livre, précis et vivant, vous plongera au cœur des faits militaires avec une description détaillée des forces françaises, américaines et allemandes en présence sur la Poche. Vous découvrirez que des volontaires français sont venus y risquer leur vie d'abord du département de Loire-Atlantique puis du Morbihan, des Côtes du Nord, de l’Ille-et-Vilaine, du Maine-et-Loire, de la Vienne, de la Vendée, de la Sarthe avec un détachement de Parisiens, du Loir-et-Cher, de l’Indre, du Limousin avec quelques Alsaciens-Lorrains, de Normandie, de l’Oise, du Nord et des Ardennes… Vous saurez quels étaient les soldats américains qui combattaient à leurs côtés, et comment vivaient les soldats allemands en face. Ce livre vous racontera aussi la difficile vie quotidienne des « empochés », ces civils français qui seront les derniers à être libérés, le 11 mai 1945.

 

Préface du Général Maurice Barthélémy. Evadé de France, BCRA Londres. Maquis de St-Marcel, de Saffré et de la Vienne, état-major de la Poche de St-Nazaire. Grand Officier de la Légion d'Honneur et Grand Croix de l'Ordre National du Mérite

 

 

Raid sur Saint-Nazaire – Opération Chariot (160 pages) 29 €

Dans la nuit du 27 au 28 mars 1942, une flottille britannique comprenant un destroyer et 18 vedettes pénètre en plein milieu du port de Saint-Nazaire occupé par la marine allemande depuis l’été 1940.

Quels sont les raisons stratégiques de ce raid ? Quels sont les hommes qui y articipent ? Comment les Britanniques l’ont-il préparé ? Quels sont leurs objectifs ? L’attaque va-t-elle se dérouler comme prévu ? Comment les Allemands ont-ils organisé la défense du port ? Comment réagissent-ils face à ce raid surprise ? Quelles sont les destructions effectuées ? Que peuvent voir les civils français pris au mileu de l’attaque ? Quel est le bilan de cette opération dans les deux camps et quelles conséquences en sont tirées ?

Autant de questions auxquelles ce livre, illustré par plus de 350 photos, documents et plans, ponctué de nombreux témoignages, va répondre.

 

Préface du Major General Corran Purdon C.B.E., M.C., C.P.M. (Lieutenant en 1942 au n°12 commando), de Michael Burn M.C. (Captain en 1942 au n°2 commando) et du Lieutenant-Colonel Robert Montgomery M.C. (Captain des Royal Engineers en 1942)

 

 

 

 

 

Retrouvez d'autres livres de Luc Braeuer sur le site des éditions Zéphyr ! Après les BD ou en hors-série "Combats"

 

U-201 Schnee0001

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

  

La Baule Occupation - Libération de Luc Braeuer, tome 1 : 1939-1942 

 Couv-LaBaule-t1

 

 

 

La Baule Occupation - Libération de Luc Braeuer, tome 2 : 1943-1945

Couv-La-Baule-t2

 

 

Spécial 70e anniversaire de la Libération de la Poche de Saint-Nazaire. Découvrez toute l'histoire de La Baule de 1939 à 1945 par Luc Braeuer en deux tomes ! Nouveauté ! Disponibles à la boutique du musée du Grand Blockhaus (ouverte tous les jours de 11h à 19h) et dans les maisons de presse de La Baule.

 

La Baule Occupation - Libération tome 1 : 1939-1942

 

L’histoire de la station balnéaire de La Baule pendant la Seconde Guerre mondiale est étroitement liée à celle du grand port voisin de Saint-Nazaire. A partir de septembre 1939, des Britanniques débarqués à Saint-Nazaire s’installent dans plusieurs hôtels de la station balnéaire et transforment son casino en hôpital. Au moment de la débâcle à la mi-juin 1940, ils quittent La Baule et rejoignent des dizaines de milliers d’autres soldats à Saint-Nazaire dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre par bateau. Le 17 juin, le paquebot Lancastria est coulé par l’aviation allemande au large de ce port, La Baule enterrera des victimes de ce naufrage échouées sur sa plage durant tout l’été. C’est de l’aérodrome d’Escoublac que décollent le 19 juin les chasseurs chargés de protéger la sortie du cuirassé Jean-Bart. L’Occupation commençant, c’est dans l’Hôtel l’Hermitage que s’installe l’état-major commandant l’armée allemande de l’Ouest. Quand, au printemps 1941, le port de Saint-Nazaire commence à servir de base aux sous-marins allemands de la 7e flottille, leur état-major s’installe dans l’Hôtel Majestic tandis que le casino est transformé en cantine. Après l’attaque des commandos britanniques sur Saint-Nazaire dans la nuit du 27 au 28 mars 1942, leurs blessés sont soignés à l’hôpital de la marine allemande installé dans l’Hôtel l’Hermitage, et leurs morts enterrés au cimetière britannique d’Escoublac. A l’écart des risques de bombardement, des centaines d’hôtels et de villas de la station balnéaire sont réquisitionnés pour héberger des milliers de sous-mariniers des 6e et 7e flottilles qui ont laissé leur U-Boot dans la base sous-marine. La plage, fortifiée, devient l’un des maillons du Mur de l’Atlantique. Découvrez tous ces événements et la vie quotidienne des Baulois de 1939 à 1942, illustrés par plus de 500 exceptionnelles photos d’époque et de nombreux témoignages…

 

Préface de Maurice Moreau, libérateur de La Baule le 11 mai 1945

 

La Baule Occupation - Libération tome 2 : 1943-1945

 

 

L’année 1943 commence à La Baule par le crash d’un bombardier américain, après un combat aérien au-dessus de la station. Saint-Nazaire étant détruite par les bombardements en février, La Baule accueille 1 700 réfugiés de cette ville et plusieurs services de l’état déplacés, en plus des sous-mariniers allemands déjà présents. Une compagnie de marins-pompiers français y est aussi créée. Les infrastructures sportives de la ville, intactes, la désignent comme centre de sport pour la marine allemande qui y organise ses jeux olympiques à l’été 1943. Alors que des casemates du Mur de l’Atlantique sont construites sur la plage, plusieurs réseaux de renseignements s’attèlent à recueillir des informations sur leur emplacement ainsi que sur les mouvements d’unités allemandes. Au printemps 1944, ces fortifications sont inspectées à deux reprises par le maréchal Rommel, la plage est ensuite couverte d’obstacles et de mines. La Baule devient, au moment de l’encerclement de la Poche de Saint-Nazaire en août 1944, la petite capitale où se trouvent les états-majors allemands. Elle réunit aussi, autour d’Henri Mahé, le plus important réseau de renseignement de l’arrondissement. Dirigés par le commandant Louis Desmars, les FFI baulois se préparent à seconder les forces alliées en cas d’attaque. Durant le siège, l’aérodrome d’Escoublac retrouve une certaine activité pour les liaisons nocturnes avec l’Allemagne. Quand les soldats français et américains libèrent la région en mai 1945, c’est encore dans les hôtels et villas de La Baule qu’ils sont cantonnés, c’est là que se déroulent pendant plusieurs semaines bals et fêtes pour célébrer la victoire. Une période de joie intense pour les Baulois qui sortent en masse, notamment pour saluer le général de Gaulle le 23 juillet 1945. Découvrez tous ces événements et la vie quotidienne des Baulois de 1943 à 1945, illustrés par plus de 500 exceptionnelles photos d’époque et de nombreux témoignages…

 

 Préface de Randolph Bradham, vétéran américain de la 66th Infantry Division

 

2-Luc-avec-Maurice-et-Randy

70e anniversaire de la Libération de la Poche de Saint-Nazaire, Randolph Bradham, Luc Braeuer et Maurice Moreau au musée

 

BON DE COMMANDE A IMPRIMER : 

 LB-BonCom2015new